Temps « forts », temps « creux », contraintes : petite revue des points à étudier

  • Les principaux rythmes collectifs : heures d’ouverture et fermeture du site, principales heures d’arrivée, de départ des salariés, heures d’accueil du public ou des visiteurs.
  • Organisation du temps du déjeuner : durée du temps de pause obligatoire, lieux de restauration : dans les bureaux, une salle commune, un restaurant d’entreprise, à l’extérieur ?
  • Espaces ayant des contraintes / occupations spécifiques. Exemples : les salles de réunion, de déjeuner, le vestiaire etc.
  • La gestion des ouvertures / fermetures des locaux (parfois les agents de propreté ont cette fonction). Quelle autre organisation s’ils interviennent en journée ?
  • Le lien avec la gestion des déchets : qui sort les poubelles, containers ? A quels moments ?

Occupation des bureaux et des espaces : quelle réalité ?

La définition de la nouvelle organisation nécessitera peut-être de descendre à un niveau de précision plus fin afin d’étudier espace par espace les temps d’occupation et les « creux ».

On se rend alors souvent compte qu’il existe des opportunités pour intervenir en journée sans déranger. Quelques exemples :

  • Un avocat plaide au palais de justice les jeudis matin ; un médecin fait des visites extérieures chez ses patients le mercredi après-midi, un commerce est fermé le lundi matin. C’est la possibilité de nettoyer les locaux en journée, sans dérangement.
  • Un service tient sa réunion de service tous les mardis après-midi : tous les bureaux des salariés sont alors vides.
Un exemple : cité nantes events center

Une étude approfondie sur la présence effective au poste de travail a été menée sur un étage accueillant une centaine de salariés d’une entreprise privée.

Résultats.

  • Si les 2/3 estiment passer au moins 80% du temps à leur poste de travail, un tiers considère passer entre 60 et 80%, certains moins de 60%. Cela signifie qu’entre réunions, déplacements et pauses, les salariés sont absents de leur bureau entre 1h30 et 3h chaque jour.
  • 6 salariés sur 44 ont des réunions à jour fixe en dehors du bureau. Un tiers des salariés déclarent faire 2 à 3 pauses hors du bureau par jour. Les 2/3 restants déclarent une pause quotidienne.
Liens et Ressources pour aller plus loin

Voir un exemple de visuel pour identifier temps forts et temps creux : le tableau de synthèse des rythmes et contraintes du site.

Une capacité d’ajustement

L’étude de sites nettoyés en journée montre que les agents de propreté connaissent rapidement les habitudes des occupants ainsi que les moments de présence / absence. Ils organisent la prestation en minimisant les gènes, même lorsque les bureaux sont occupés.