Eurométropole de Strasbourg : une démarche territoriale s’engage

L’Eurométropole de Strasbourg communique sur son engagement en faveur du travail en continu / en journée à la suite d’une réunion de lancement. 

Présentation des enjeux et impacts d’une telle démarche : une réunion de lancement a eu lieu le 5 février dans les locaux de l’Eurométropole de Strasbourg

L’Eurométropole de Strasbourg a engagé sous la responsabilité d’Eric SCHULTZ, adjoint au maire, une réflexion de fond sur l’articulation des temps privé et professionnel, sur les conditions et la qualité du travail, sur les rythmes de vie en horaires continus et les impacts sur la parentalité, sur nos services publics (horaires en commun, horaires adaptés), en termes de développement durable et tout cela dans un contexte budgétaire contraint.

Dès 2010, Strasbourg a expérimenté le travail en journée sur le site Etoile comprenant le centre administratif. Après évaluation, nous avons été confortés dans notre démarche et engagé son déploiement dans d’autres directions de la collectivité.

La Ville de Strasbourg entend développer une démarche territoriale pilotée par la Mission des Temps et Services Innovants pour partager cette expérimentation, renforcer une coopération entre les donneurs d’ordre, susciter un effet d’entrainement et des synergies pour promouvoir le travail en journée, afin de favoriser le regroupement d’heures dans une logique de proximité, de passer le maximum de prestations en horaires de bureaux, d’inscrire toujours plus ces obligations dans nos appels d’offre.

Pour cela une réunion de lancement s’est tenue le 5 février dernier en présence de nombreux donneurs d’ordre du secteur privé et du secteur public et avec la participation des représentants locaux de la FEP EST et du FARE propreté, qui a témoigné des actions conduites sur d’autres territoires.

Le groupe ainsi constitué a validé le principe d’engager une démarche territoriale sous pilotage ville avec deux objectifs :

  1. faire le point sur les pratiques et les besoins de chacun,
  2. identifier des territoires où mutualiser les besoins des donneurs d’ordre

Le groupe se réunira à nouveau vers la fin mars / début avril toujours en présence des représentants de la Fédération en y invitant notamment d’autres donneurs d’ordre et sur un mode d’animations de petits ateliers pour construire ensemble des réponses à des questions concrètes : argumentaire en faveur d’un passage en journée, cahier des charges, reprises de personnel, partage d’outils … Dans un second temps, le groupe envisage d’associer des prestataires aux travaux.

Contact : Eric SCHULTZ, adjoint au Maire à l’état civil et à la mission des temps : Eric.SCHULTZ@strasbourg.eu

Marie JACQUIN-PAVARD, cheffe de projet de la mission des temps :  Marie.JACQUIN-PAVARD@strasbourg.eu