Un riche échange sur la propreté en journée au salon Europropre

La table ronde sur le travail en journée organisée à l’occasion du salon Europropre s’est tenue devant un public nombreux ce 31 mars

article20

Côté entreprises de propreté, Miguel GOMES (Serviclean) et Antoine LECAT (ACL Nettoyage) ont témoigné de l’intérêt pour les agents de propreté et de l’effet positif dans l’organisation de la prestation (possibilité facilitée de remplacer un agent absent, réactivité face aux évènements). Intérêt confirmé par Manuel MARTINS (Danone) et Franck WILBAL (La Poste) qui ont rappelé qu’un acheteur n’a pas pour seul critère le prix et qu’il est également impliqué sur les enjeux de responsabilité sociale.

Manuel MARTINS a présenté les photos d’agents intervenant chez Danone, réalisées afin de rendre visible ces personnes et de témoigner du changement positif que constitue pour elles le travail en journée dans leur vie quotidienne.

Patrice VUIDEL (ATEMIS), vient de terminer l’évaluation de cinq changements d’organisation vers la journée pour le compte de la FEP et du Fare Propreté. Il a témoigné des effets positifs tant sur la vie personnelle des agents, la reconnaissance sociale, que sur leur travail,  moins routinier plus porteur de sens grâce aux relations qui se développent. Les donneurs d’ordre interrogés valident tous l’amélioration de la qualité et un meilleur ajustement aux besoins.

Il a également rappelé que l’accord de branche qui fait suite à l’accord interprofessionnel sur le temps de travail fixe à 16 heures le temps minimum de travail et ramène à 12h ou 13h (suivant le nombre d’heures travaillées) l’amplitude quotidienne de travail : un accord qui va « obliger » les entreprises et leurs clients à revisiter les horaires des prestations.

Parmi les auditeurs, des questions sur les modalités de mise en œuvre et des témoignages de donneurs d’ordre publics (Ville de Reims, Ministère), et privés (Sanofi) qui souhaitent s’engager.

Alors, pourquoi pas un mouvement plus large ? Parce qu’il reste encore de nombreuses idées reçues à faire tomber et qu’il faut que le passage en journée devienne un projet tant côté donneurs d’ordres qu’entreprises de propreté.

Pour finir, la table ronde a été l’occasion d’annoncer la mise en ligne de la boîte à outil dans sa version web actualisée et enrichie.